¤ « Nouveaux regards sur le Sud », l’exposition fait escale à Montpellier

70 ans d’existence, ça se fête ! Pour l’occasion, l’Agence Française de Développement (AFD) a installé une exposition photographique gratuite, ponctuée d’animations, sur l’Esplanade Charles-de-Gaulle à Montpellier, jusqu’au 11 novembre.

L’exposition « objectif développement »

« L’AFD, vous connaissez ? Vous savez, c’est le général de Gaulle qui en est l’initiateur ! »exalte une des organisatrices de l’évènement. C’est d’ailleurs sur l’Esplanade portant le nom du général que loge l’exposition.

Week-end de toussaint et temps automnal clément ce vendredi après-midi. Entre les platanes se dresse une scénographie attractive. Formes, couleurs et images captivent le regard des passants depuis la Comédie. Certains s’arrêtent. Un Bourguignon en déplacement à Montpellier, déçu par une expo d’architecture visitée quelques minutes avant, est épaté par cet « espace merveilleux » avec des « textes et des images très réussis ».

Si une poignée du public a été motivée par une affiche ou un flyer, la plupart doit sa visite au« hasard ». Un jeune homme « de passage pour la journée dans la ville », félicite le bon emplacement « au milieu de la place ». Etudiant ou retraité, le visiteur a tous les âges. Même les petits se prêtent au jeu. Pour rassembler le plus grand nombre, l’AFD use d’activités ludiques. Quiz et ateliers ont ainsi la côte. Du haut de ses dix ans, un petit garçon souffle une réponse : « En Afrique, une femme a 5,5 enfants en moyenne, maman ! ».

A travers cette exposition itinérante, l’AFD tente de sensibiliser le citoyen. Après Dijon ou Paris, c’est au tour de Montpellier d’accueillir les regards de sept photographes sur précisément sept enjeux de développement : du climat à la santé ou de l’éducation à l’assainissement.

© P. Chabanis - Des activités ludiques sont organisées pour les attirer les spectateurs.

© P. Chabanis – Des activités ludiques sont organisées pour les attirer les spectateurs.

Rompre avec les préjugés

Pour Emmanuel, en charge de l’exposition, l’objectif est de « proposer un nouveau regard sur le Sud, qui sort du misérabilisme ordinaire. Peu de personnes connaissent vraiment les projets de développement que nous soutenons, ici ils peuvent les voir. Mais ce n’est pas tout, car beaucoup ont des idées reçues. On entend par exemple que l’argent est jeté par les fenêtres ou encore que nous imposons notre modèle de développement aux pays du Sud. Alors, on est là pour ça aussi, se débarrasser des préjugés et expliquer notre démarche ».

Certains se campent en effet sur leurs connaissances pré-acquises. Un jeune homme confie :« Je me suis arrêté juste pour voir ce que c’était. Vu que je suis déjà assez sensibilisé là-dessus, ça n’allait pas m’apprendre grand-chose ». Un autre : « Je connais déjà un peu le sujet. Je suis juste venu voir les photos ». Quoiqu’il en soit, pour Emmanuel, le « but c’est de dialoguer et de créer du débat ».

Co-auteur : Marie Poher

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s